Sarl Développement Durable est née en 2004, pour se spécialiser sur la valorisation des déchets gras alimentaires et l’optimisation des bains de friture.

L’ensemble de ces deux spécialités ont permis de créer cette notion de développement durable ; en effet, la gestion optimisée des huiles et graisses alimentaires au cours de leur utilisation, couplé  à un second cycle de vie sous forme de biocombustible, est un bon modèle de développement durable.

Le marché principal de l’entreprise s’est orienté depuis six ans vers la vente de bacs séparateur à graisses pour la  restauration et les métiers de bouche.

En France et en Europe, cette activité est soutenue par la demande puisque la réglementation sur les rejets d’eaux usées  impose aux restaurateurs de mettre en place des systèmes pour ne pas rejeter de graisses à l’égout.

En effet, ces graisses sont une nuisance dans les réseaux d’eaux usées, puisqu’elles favorisent les bouchages et les risques de polluants dangereux pour le personnel intervenant dans les égoûts. De plus, il s’agit aussi d’une charge polluante supplémentaire pour le gestionnaire des eaux usées, alors que ces graisses collectées régulièrement  chez le producteur (restaurant, industrie agroalimentaire, métiers de bouche) sont valorisables dans la filière des huiles de friture usées, comme matière première pour la production de biocombustibles.

 

L’entreprise  s’appuie sur  3 notions principales du Développement Durable  :

Moindre consommation des matières premières :

  • des auxiliaires technologiques naturels, FRYLIQUID et FRYPOWDER pour augmenter la durée de vie des bains de friture en industrie et restauration,
  • des filtres et machines filtrantes de qualité, permettent de complèter cette offre, le but étant d’atteindre une rentabilité intéressante pour l’utilisateur;

 

Un nouveau cycle de vie pour des déchets gras alimentaires :

  • les bacs à graisses BAGT permettent une récupération efficace des graisses rejetées à l’égout pour les restaurants et les traiteurs, mais aussi et surtout, la possibilité d’une collecte à la source, c’est à dire sus la plonge, permet de produire un déchet de qualité valorisable dans la filière des huiles de friture usées, en France et en Europe, sous forme de biodiesel.
  • pour l’industrie agroalimentaire, nous avons développé un procédé VEGX200, qui permet de collecter puis purifier les graisses alimentaires rejetées dans les égouts sous forme de combustible directement réutilisable  sur le site comme combustible pour chaudière vapeur ou eau chaude ou bien pour moteur de cogénération. Les tonnages rejetés doivent être supérieurs à 200kg/jour de graisses pures.

Une rentabilité des filières mise en œuvre :

  • nos bacs à graisses BAGT sont très simples d’utilisation et ne peuvent pas tomber en panne, ils ne consomment pas d’énergie fossile ou électrique pour leur fonctionnement et leur durée de vie est très longue. Ces qualités que nous avons mis en avant lors de leur conception, ainsi qu’un prix abordable permettent de montrer que sur le plan environnemental, la quantité de graisses récupérée permet d’amortir le matériel et l’énergie consommée pour revaloriser ces déchets.
  • Dans l’industrie, c’est un tonnage minimum annuel de graisses valorisable qui permet de calculer la rentabilité du process. Nous avons construit des installations pour des tonnages de 4 tonnes par an et jusqu’à  5 000 tonnes par an de biocombustible produit.

Les bacs  à graisses BAGT :

Depuis 2010, nous avons développé nos propres modèles de bacs à graisses avec un souci constant de fiabilité, d’efficacité, et de facilité d’utilisation. Depuis janvier 2013, nous avons finalisé notre gamme de matériel en fonction d’une capacité de récupération de graisses et de débit d’eau que nous calculons en équivalent couverts par jour pour la restauration:

           

- de 10 à 90 couverts par jour                                                            - BAGT COMPACT

- de 50 à 120 couverts par jour                                                          - BAGT 80N

- de 120 à 200 couverts par jour                                                        - BAGT 200N

- de 200 à 400 couverts par jour                                                        - BAGT 400N

 

Deux modèles plus simples, et moins chers viennent complèter la gamme pour les restaurateurs qui ne peuvent pas trop investir :

- de 10 à 30 couverts par jour                                                           - BAGT 25

- de 30 à 50 couverts par jour                                                           - BAGT 40

 

 

BAGT et la norme européenne EN1825

Pour assurer nos clients de la fiabilité de nos matériels, nous avons fait expertiser le bac à graisses BAGT200N par un laboratoire spécialisé, CEWAC en Belgique.

Cette expertise nous a permis de démontrer que le BAGT200N repecte la norme taille 1, c’est à dire qu’il permet de séparer les graisses dans un flux de 1 litre d’eau par seconde.

Cet appareil est proposé à l’export avec la norme CE EN 1825.


Remonter